top of page
  • Victor Jeoffre

Le conseil en pédagogie, les formations innovantes… l’apanage des grands groupes ?

Un peu de sémantique tout d’abord ! Le conseil, à priori tout le monde connaît. Si jamais, voila ce que Wikipedia nous dit : “entreprise qui emploie des consultants qui vendent des avis ou des recommandations sur ce qu'il convient de faire dans une organisation pour en améliorer un aspect”.


We Hate School vend donc des avis et des recommandations ? Nous ne serions donc qu’une “boite de conseil” ? Aie.


L’image du consultant n’est pas au beau fixe. Et, sans même parler de l’affaire McKinsey, il n’est pas erroné de dire que bon nombre de "boîtes de conseil”… n'apportent pas vraiment de valeur. Elles vont, au mieux, pallier les carences d’une organisation.


gif

Et bien nous on le dit : nous ne sommes pas ce type de "boîte de conseil”.


Le conseil, ce n’est que le début de la plupart de nos missions. La phase 1. Les fondations. Un audit nécessaire pour construire le bon programme pour les bonnes personnes avec la bonne méthode. Ensuite, vient la partie création, puis la partie formation. Alors, si nous faisons aussi du conseil, nous avons la prétention de faire bien plus. Nous sommes organisés en collectif d’indépendant.e.s. Ce qui nous apporte flexibilité et expertise. Nous sommes chefs de projet, ingénieurs pédagogique, graphistes, formateurs, développeurs... bref, vous l’aurez compris, on aime pas être mis dans une case 🤓


Vous devez vous dire, “conseil en pédagogie”... encore une agence qui a trouvé le moyen de vendre une nouvelle prestation à prix d’or.


Pas si vite.


Le conseil en pédagogie c’est l’art (oui mesdames et messieurs, l’ART) de créer une expérience d’apprentissage utile, innovante, impactante, fun… le tout en adéquation avec sa cible et les moyens !


Le conseil en pédagogie est la première étape à la mise en place d’une formation impactante et qui a du sens. Vient ensuite la phase de création de la formation, puis la phase de formation (là, on se répète, mais la répétition est un des fondamentaux de l’apprentissage 😎). Petite statistique issue d’une enquête client : 100 % de nos clients ont jugé nos interventions “utiles” et “impactantes”. Merci !


Bref, le conseil en pédagogie, c’est utile.


C’est utile, ok, mais pour qui ?


Clairement, pour tout le monde ! Pour une bonne et simple raison que la formation, il y en a partout, mais elles ne sont pas toutes bonnes ! Nous travaillons avec des associations, comme Familya, pour qui nous avons créé un parcours digital, des écoles, comme l’ISG, ou nous avons formés les enseignants aux pédagogies actives, ou encore des grands groupes, comme Bosch, pour qui nous avons créé et animé un bootcamp pour favoriser l’intrapreneuriat !


Peut-on internaliser le conseil en pédagogie ?


👉 Si vous avez un département RH, vous avez sûrement des experts en pédagogie, des ingénieurs pédagogiques. Voir même des experts de l’expérience apprenante ! Si vous avez tout ça… ne faites pas appel à nous ! Ou, en tout cas, réfléchissez-y à deux fois. Si vous avez des talents en interne, qu'ils puissent s'exprimer ! Cela étant, il paraît qu’on peut aussi ajouter la petite touche qui fait la différence (un talk par exemple) 😁...


👉 Seulement… la grande majorité (plus de 90 %) des entreprises et organisations françaises n’ont pas ces compétences en interne. Et cela pour deux raisons. Ces profils sont rares (ce sont des métiers nouveaux et qui demandent beaucoup de formation et de pratique) et il faut être en mesure de réunir tout un écosystème. C’est donc beaucoup d’argent, pour des besoins qui ne sont pas forcément récurrents.


👉 Autre possibilité : bricoler une formation en interne. Alors, on ne doute pas du talent de formateur de Clara à la compta, ou de Baptiste du pôle vente, voire même de Leila qui revient d’un bootcamp sur le développement personnel, mais, entre nous, ce type de formation c’est… souvent un coup d'épée dans l’eau. Très certainement un bon moment sur le coup, mais au final pour quels résultats ? bref, un coût plus qu’un investissement.


Et c’est là qu’on arrive !


gif


Oui cet article est un peu (beaucoup) de la pub, mais il faut nous excuser, on croit dur comme fer à notre mission : faire de l’apprentissage le levier d’impact pour accompagner votre développement.


Plus concrètement, c’est s’assurer de développer la bonne formation, pour les bonnes personnes, avec les bonnes méthodes. C’est s’assurer d’avoir une expérience apprenante innovante et impactante. C’est s’assurer d’utiliser toute la puissance du digital et de faire du présentiel un temps fort. C’est assurer de l’utilité de vos formations, et du plaisir de vos apprenants !

Beaucoup de promesses... mais on est comme ça nous, on donne on donne !


On vous voit venir… “Ça va nous couter une blinde” ! “On n’a pas le budget” ! 🤑


Une prestation We Hate School c’est un investissement, qu’on garantit. Comprendre : nous nous engageons, en début de mission, sur des KPI (taux de satisfaction des apprenants par exemple). S’ils ne sont pas tenus (ce qui n’est jamais arrivé), nous réalisons des actions correctives, à nos frais.


Vous voulez une idée du budget ? A vrai dire, ça dépend plus de vous que de nous. Il suffit de nous demander (et d’échanger un peu avant) ! ❤️


bottom of page